Les kits physiques sont définitivement indisponibles. Seuls les kits à imprimer demeurent.
Merci de votre compréhension.

Tout le monde a déjà joué à la marelle, surtout les petites filles ! Ce jeu a des origines très anciennes, on a pu en retrouver la trace dans le monde antique, en Egypte et à Rome et elle s’est généralisée au XIVème et XVème siècle. En vieux français, on disait « mérel » ou « méreau », mot qui désignait l’objet lancé, soit une pierre, une médaille ou une pièce de monnaie. Ce mot a désigné ensuite le dessin, puis le jeu. 

Le temps passe mais les cours de récréation sont toujours marquées à la craie par des marelles. S’il est difficile d’en faire une dans le jardin, vous pouvez néanmoins en faire dans les jardins publics ou en faire une personnalisée version papiers ! Ce jeu vous permettra de faire attendre les enfants avant que la chasse au trésor ne démarre lors des anniversaires Quizotrésor® ou de les occuper après !

Dessiner votre marelle

Le dessin de la marelle comporte une « Terre »et un « Ciel », symboles du parcours de la naissance (Terre) à la mort (Paradis). Entre les 2, une série de chiffres marquant l’ordre des cases par lesquelles passées, avec un chiffre par case (voir ci-contre).

C’est un jeu à la base individuel, qui se joue idéalement à  2, 3 ou 4. Le but du jeu est simple : atteindre le Ciel. On se munit d’une pierre, et on doit la lancer dans la case contenant le premier chiffre.

Si le lancer n’est bon pas c’est-à-dire que la pierre se situe en dehors de la case, c’est à l’autre personne de jouer.

Si le lancer est bon et que la pierre est dans la case, on saute à cloche pied sur les autres cases en évitant celle contenant la pierre. Sur les cases 4 et 5, on pose un pied dans chaque case, pour repartir à cloche pied sur la case 6 et reposer un pied dans chaque pour 7 et 8 (passer à cloche pied sur la case d’à côté quand la pierre est sur une de ces cases). Puis on se retourne en sautant et refait le même trajet à cloche-pied, en ramassant la pierre restée sur la case 1 d’une seule main et toujours sur un pied. On saute de la case 2 à la Terre une fois la pierre ramassée. Puis on essaie de lancer la pierre sur la case 2 de la même manière, ce jusqu’au ciel. La première personne à récupérer sa pierre dans le « Ciel » et à revenir à la « Terre » en ayant fait toute les cases a gagné.

Des variantes existent :

  • On peut rajouter des cases
  • On peut sauter les yeux fermés
  • On peut jouer par équipe
  • On peut commencer par le Ciel au lieu de la Terre
  • On peut dessiner la marelle en carré ou en escargot

La marelle existe dans la plupart des pays du monde, elle s’appelle « pion pion » au Cameroun, « Pisé » au Venezuela,  « La marie » en Algérie, « Rayuela » en Espagne et Argentine, « Ishikeri » au Japon et « Hopscotch » en Grande-Bretagne, Etats-Unis et Canada.

Nos thèmes de chasse au trésor